Nouvelle-Zélande : Les principaux sites naturels

Comme l’indique son nom, cette chaîne de montagnes se trouve au Sud de la Nouvelle-Zélande. Les Alpes forment une sorte de limite naturelle orientée dans le sens de la longueur de l’île. En regardant une image satellite, vous pouvez remarquer qu’elles sont situées sur le côté Ouest.

Le point le plus élevé est celui du mont Cook. Il est localisé à une hauteur de 3 754 mètres. En outre, il y a une quinzaine de sommets qui dépassent les 3 000 mètres d’altitude sur les Alpes du Sud. Sur ces derniers, vous trouverez une importante couche de neige. Les passionnés de ski et de snowboards y pratiquent généralement une descente sur leur planche. Néanmoins, il est recommandé de ne pas le faire si vous n’êtes pas un sportif de haut niveau, afin de réduire les risques d’accident.

Faites un détour au Milford Sound pour apprécier le paysage

Le Milford Sound fait partie intégrante du parc national de Fiordland. Comme d’autres parcs néo-zélandais, ce dernier est un patrimoine mondial de l’UNESCO.

Auckland, la ville la plus peuplée de toute la Nouvelle-Zélande

C’est l’une des principales portes permettant l’accès à la Nouvelle-Zélande. Elle compte plus d’un million d’habitants, soit le quart de la population du pays. D’après les statistiques des experts, le nombre de personnes à Auckland ne cessera d’augmenter d’année en année.

Cette commune se distingue des autres villes de la Nouvelle-Zélande par le fait qu’elle est à cheval sur plusieurs volcans. Ceux-ci peuvent avoir la forme d’un lac, d’un lagon, d’une île… . Il est important de préciser que ces volcans sont considérés comme éteints, et que le champ volcanique et dormant.

Choisir Ile Maurice, Seychelles ou Maldives ?