Comment reconnaître l’authenticité d’une œuvre d’art ?

Un certificat d’authenticité est comme un passeport d’une œuvre, vous permettant de comprendre sa qualité et son authenticité, qui reste la valeur intrinsèque la plus importante de l’œuvre. Vendre de l’art contrefait n’est pas nouveau. De plus, comme certains contrefacteurs possèdent des connaissances professionnelles extraordinaires, bien que diverses méthodes scientifiques et d’observation soient utilisées pour le travail d’évaluation, il est parfois difficile d’authentifier une œuvre. Comment faire pour authentifier une œuvre d’art ? Quelles sont les principales méthodes utilisées et les différentes normes à prendre en compte ?

Certificat d’authenticité : définition et délimitation 

Un certificat d’authenticité est un acte de rédaction en un seul exemplaire pour prouver qu’une œuvre est authentique, c’est-à-dire qu’elle a été réalisée par l’artiste qui lui est lié. Disposer d’un certificat d’authenticité lié à une œuvre facilite sa commercialisation sur le marché de l’art et garantit sa légalité, hors contrefaçon et fantômes falsifiés. Le certificat peut être inviolable en ajoutant un filigrane, un code de sécurité ou un tampon. Le certificat d’authenticité est principalement établi lors de sa vente, suivi de l’article de quelque manière que ce soit, et reste valable dans les ventes et reventes ultérieures. Cliquez ici pour plus d’infos

Certificat d’authenticité de la galerie d’art en ligne

Tout d’abord, sachez que les artistes sont autorisés à établir ce certificat d’authenticité, mais il en va de même pour des autres professionnels du monde de l’art, y compris les galeries d’art en ligne ou physiques, les marchands d’art et les commissaires-priseurs. Dans tous les cas, le certificat est vérifié, signé et numéroté par l’artiste. C’est ce processus qui garantit l’authenticité de votre œuvre. Chaque œuvre doit également être numérotée au dos et signée par l’artiste, avec une étiquette indiquant le nom de l’œuvre, le numéro de l’œuvre, le nombre d’exemplaires disponibles et la signature de l’artiste. Il est situé au dos de l’œuvre ou sur le cadre. Cependant, les galeries d’art en ligne doivent pouvoir afficher ce label auprès de leurs clients pour qu’ils puissent justifier l’authenticité des œuvres qui les intéressent. Ces obligations sont nécessaires, que ce soit pour l’art contemporain, les peintures, les photographies, les sculptures (monumentales ou plus petites).

Informations obligatoires pour les certificats d’authenticité

Pour qu’une valeur d’une œuvre d’art contemporain soit reconnue, un certificat d’authenticité doit être établi. Pour qu’il soit efficace, vous devez vous assurer que la galerie en ligne où vous l’avez acheté a inclus la déclaration suivante. Il s’agit d’abord du nom ou du surnom de l’artiste, de la photo de l’œuvre et du nom, de la taille et de la date de création de l’œuvre. Ensuite, notamment dans le cas d’une série limitée, utilisez la technique et les matériaux et supports utilisés, le numéro d’identification, et le nombre d’exemplaires réalisés. Et la signature de l’artiste, le sceau officiel et l’empreinte digitale ainsi qu’une date de délivrance d’un certificat d’authenticité. Ces informations sont nécessaires pour trouver que le certificat d’authenticité soit vrai. Cependant, d’autres informations facultatives peuvent être ajoutées, telles que l’emplacement de la signature, le numéro professionnel de la galerie d’art. De plus, veuillez noter que le professionnel vous remettra la facture, qui pourra être utilisée comme preuve d’identité, mais si vous souhaitez revendre l’œuvre à l’avenir, vous ne voudrez peut-être pas montrer la facture. Par conséquent, il est préférable d’avoir un certificat d’authenticité valide. De même, le nom de l’acheteur et le prix de vente ne doivent pas nécessairement y figurer.

Utiliser l’expertise d’un professionnel

Si l’expert ne croit pas pleinement à l’authenticité de l’œuvre, il ne sera pas obligé de délivrer un certificat d’authenticité. Le fait est que si l’expert fait une erreur sur l’authenticité de l’œuvre, l’expert en assume la responsabilité. Une analyse minutieuse d’une œuvre permet également de déterminer son authenticité. Par exemple, en peinture, chaque tableau a ses propres habitudes. Et on retrouve souvent ces habitudes dans ses œuvres. Mais gardez à l’esprit que de nombreux artistes ont essayé plusieurs styles dans leur carrière. Un autre facteur décisif dans la peinture est la signature de l’artiste. L’analyse de l’écriture manuscrite peut plus ou moins déterminer l’authenticité de la signature. Et, si la signature est authentique, l’œuvre doit être authentique. L’âge de l’œuvre est un indicateur important d’authenticité. En observant attentivement les conditions extérieures du travail, vous pouvez facilement déduire l’âge du travail. Cependant, dans certains cas, il est très difficile de déterminer l’âge au travail. En effet, avec le développement de la technologie, il est désormais possible de reproduire les traces du passage du temps dans des œuvres récentes. En cas de doute, un examen objectif du vieillissement peut être nécessaire. Il ne fait aucun doute que tout le monde ne peut pas évaluer les œuvres d’art. Il s’agit d’un exercice ardu qui nécessite une compréhension approfondie de l’art, de l’histoire de l’art et l’utilisation d’outils d’inspection spéciaux. Cependant, veuillez noter que plus le temps écoulé est long, plus il est difficile d’identifier l’œuvre. L’histoire d’aujourd’hui est le facteur le plus critique dans l’évaluation des travaux.

Cours de Reggaeton : Se muscler tout en s’amusant
Logiciel de devis-factures des artisans du bâtiment