Comment poser un plancher collaborant ?

Dans la construction ou de grandes rénovations, vous devrez peut-être construire des planchers. Ensuite, il doit pouvoir supporter de fortes charges tout en assurant une jointure parfaite entre la jonction et la structure du bâtiment. Le revêtement de sol composite ou le revêtement de sol hybride constitue une contre-mesure efficace à ce problème. Le point sur la situation.

Qu’est-ce qu’un plancher collaborant ?

Le plancher collaborant est composé de deux types de matériaux, son alias est donc «hybride». Ceux-ci peuvent être des plaques d’acier et du béton, ou du bois et du béton. Le premier est le plus utilisé, notamment dans les bâtiments qui doivent supporter de lourdes charges, comme les dalles de stationnement. Pour les modèles en béton ou en acier, le plancher composite se présente sous la forme d’un tablier en acier gaufré ou nervuré. Le profilé métallique forme le cadre inférieur du plancher collaborant et qui est fixé sur la poutre. Un treillis métallique sera coulé à l’intérieur des nervures du béton. Après séchage, ce béton forme une dalle très résistante. Dans le cas des planchers mixtes béton ou bois, utilisez du bois plutôt que des platelages en acier. Ensuite, le béton est fixé à la planche de bois par de petits cylindres métalliques ou connecteurs. Cette solution est plus économique et écologique, et est la plus couramment utilisée dans les résidences privées.

Le but d’installer des planchers collaborant 

L’installation d’un plancher collaborant stratifié est relativement simple, et même le revêtement de sol le plus lourd peut répartir efficacement la charge. Rapides à installer, ils permettent également un chauffage par le sol avant le coulage du béton. Le passage sous la dalle est toujours libre, assurant ainsi une bonne circulation de l’air et donc réduisant le risque d’humidité, évitant les risques d’infiltration, et laissant place à d’éventuels ajustements. Tout comme les panneaux sandwich, l’installation de sols stratifiés évite l’utilisation de gabarits.

Les avantages d’installer des planchers collaborant.

L’utilisation de plancher collaborant est très captivante sur nombreux degrés. Contrairement à ce que tout le monde peut penser, il s’installe plus rapidement que tout autre type de sol. Par conséquent, si vous souhaitez augmenter la vitesse, il s’agit d’un système idéal pour la construction de bâtiments à plusieurs niveaux. De plus, l’utilisation de sols collaboratifs dans la fabrication de sols en béton a une épaisseur inférieure à celle des sols traditionnels. Cela peut économiser votre espace en hauteur et convient particulièrement à la décoration de plafonds bas. De plus, ce type de plancher est bon marché, vous pouvez donc utiliser la différence de prix pour installer un plancher chauffant qui lui est très compatible. L’avantage non négligeable de cette structure est qu’elle permet de réduire les risques d’incendie, surtout si vous choisissez une combinaison acier-béton. Effectivement, grâce à ses combinaisons très complètes, il est capable de soutenir de lourdes charges et conserver ses caractéristiques pendant de nombreuses années.

Méthode d’installation d’un plancher léger

Le grand espace sous le toit permet de placer ici deux étages, grâce au plancher collaborant fin et léger qui combine des nervures galvanisées avec des panneaux de compression en béton armé. Lors du processus de rénovation, la création du plancher intermédiaire sera fortement restreinte: transfert de charge, taille fixe de la structure de l’enceinte, difficulté de levage, etc. Cependant, le grenier de ce penthouse devrait être restauré pour augmenter sa surface habitable. Pour cela, le plancher du grenier a été complètement enlevé. Le porche métallique remplace les lourdes fermes traditionnelles et est placé sur le mur porteur externe. Après avoir dégagé l’espace, la hauteur sous l’arête du rouleau est de 4,70 m et de 3,50 m au fossé. Étant donné que la hauteur sous plafond de l’étage inférieur n’est que de 2,10 m, cette valeur est encore faible. Les planchers en bois ne conviennent pas au projet et les solives sont trop épaisses. Les sols préfabriqués nécessitent l’utilisation d’outils de levage, tandis que le coulage des sols en béton nécessite un plus grand degré de soutien de la structure interne du bâtiment pour le transfert de charge. Le plancher collaboratif de palette en acier fournit la meilleure solution. Ce processus réduit le poids de la structure en acier de support et abaisse la hauteur du plancher. Enfin, ce processus utilise des matériaux pratiques et ne nécessite qu’un petit groupe. La principale mesure préventive est d’exiger du bureau d’études structurelles, car le bureau est le seul bureau habilité à garantir ces travaux à calculer la taille, la nature et la localisation des éléments. Les nouveaux planchers se composent d’une section horizontale installée entre trois murs et surélevée d’un côté. Pour obtenir cette forme, les poutres de rive sont constituées de profilés reconstruits et soudés, qui répartissent leurs charges sur la façade. La mezzanine repose sur les colonnes et sa charge est répartie à travers des solives incorporées dans le plancher.

Services de nettoyage et de débarras à Paris
Traitement de la calvitie : guide sur la tricopigmentation